Le chargeur Super 8 instamatic

Le Chargeur Super 8 se distingue par rapport aux autres formats de film argentique par son conditionnement sous forme de chargeur qui ressemble à une cassette. Le système voulu à l’origine par Kodak, inventeur du Super 8 est de type instamatic
Le Chargeur Super 8 se distingue par rapport aux autres formats de film argentique par son conditionnement sous forme de chargeur qui ressemble à une cassette. Le système voulu à l’origine par Kodak, inventeur du Super 8 est de type instamatic*, pratique par sa rapidité d’insertion dans la caméra. La caméra peut être chargée même en pleine lumière. Le chargeur Super 8 peut être enlevé même partiellement utilisé puis ré-insérer sans perte importante. Sa longueur ne dépasse pas 15 mètres, ce qui correspond a 3 minutes 20 sec pour un tournage caméra à 18 images par seconde.

Une déclinaison existait avec le Chargeur super 8 sonore, plus rectangulaire mais il a été abandonné en 1995. Kodak estimait que le son pouvait être amélioré par l’emploi d'une prise de son annexe numérique plus professionnel et indiquait par un courrier à sa clientèle que sa production serait stoppée à cause de la colle employée pour le couchage de la piste magnétique qui n’était pas écologique.

La concurrence entre Kodak et Fuji était présente. En 1965, une version modifiée du Super 8 a vu le jour avec le Single 8 « Fujichrome ». C'était un film en polyester de même format avec les mêmes perforations mais dans un chargeur fin différent, sans presseur.  

 

 

*Instamatic : utilisation pratique pour saisir l'instant sans chargement compliqué. Utilisé également en  photographie avec les chargeurs photos au format 110 (pocket) ou 126 (photos carrés)